Décembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01
Jan
Date: 1 janvier 2019, 00:00
Ouverture de la boutique (réservée aux adhérents) Du 1er au 10 janvier

Alors que près de 300 000 colonies d’abeilles disparaissent chaque année en France, l’UNAF appelle les candidats à la présidentielle à prendre des engagements fermes et ambitieux pour une agriculture durable, sans céder à la pression des lobbies de l’agrochimie.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L'UNAF
 
L’UNAF s’adresse aux candidats à l’élection présidentielle sur des questions cruciales pour la survie de la filière apicole française.
 
L’Union Nationale de l’Apiculture Française, déjà très fortement mobilisée pour une transition agricole et alimentaire, demandée, ce jour, aux côtés d’Agir pour l’Environnement et de 6 autres organisations*, ne souhaite pas s’arrêter là et adresse, 15 questions cruciales pour la survie de la filière apicole aux candidats à la présidentielle 2017.
 
Les apiculteurs vivent une crise sans précédent : mortalités record dans certaines régions, intoxications dues aux pesticides, production en chute libre, concurrence déloyale de miels d’importation frauduleux. L’UNAF s’alarme du drame que vivent de nombreuses exploitations apicoles confrontées à ces problèmes et à un manque de miel historique qui met en péril leur survie économique et prive les consommateurs de miel français.  
 
Il est urgent que les enjeux économiques de la filière apicole soient enfin reconnus et que des réponses concrètes soient apportées par le prochain gouvernement pour permettre aux apiculteurs professionnels et pluriactifs de survivre.
 
Parmi les 15 questions aux candidats à la présidentielle de 2017 :
. L’engagement pour une interdiction des insecticides néonicotinoïdes, y compris du sulfoxaflor et de la flupyradifurone, sans délivrance de dérogations.
. Le soutien de la France pour que l’Union européenne adopte les nouvelles lignes directrices sur les évaluations de l’impact des pesticides pour les abeilles.
. Une interdiction stricte de la culture des OGM agricoles ainsi que des nouveaux OGM (NBT-New Breeding techniques)
. Une évolution de la réglementation relative à l’étiquetage des pots de miels,
 (voir le questionnaire,UNAF_Questionnairepresidentielle2017.pdf)


 Alors que près de 300 000 colonies d’abeilles disparaissent chaque année en France, l’UNAF appelle les candidats à la présidentielle à prendre des engagements fermes et ambitieux pour une agriculture durable, sans céder à la pression des lobbies de l’agrochimie.
 
Toutes les réponses des candidats seront postées sur le site :
www.unaf-apiculture.info

Les cueilleurs d'essaims

 

Image1

 

Connexion