25
Mai
Maison de l'abeille - Dammarie les lys
-
Dammarie-les-Lys
Date: 25 mai 2019
Visite libre en famille de 14 à 17 heures (le 4 mai de 14 à 19h)

26
Mai
Maison forestière de Bréviande
-
Vert Saint Denis
Date: 26 mai 2019, 10:00
Ouverture de 10 à 12h et de 14 à 18h - Nombreuses animations gratuites

14
Jui
Maison de l'abeille
-
Dammarie-les-Lys
Date: 14 juin 2019, 19:00
Pensez à apporter un plat salé ou un plat sucré. Les grillades et boissons sont fournies par le GABI
20

Source : FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture)

Journée mondiale des abeilles

Les abeilles et autres pollinisateurs - notamment les papillons, les chauves-souris et les colibris - permettent à de nombreuses plantes, y compris de nombreuses cultures vivrières, de se reproduire. Le 20 mai a été choisi pour la Journée annuelle car c'est l'anniversaire d'Anton Janša qui, au 18ème siècle, fut le pionnier des techniques apicoles modernes dans sa Slovénie natale et rendit hommage à l’abeille pour sa capacité à travailler dur tout en n’ayant besoin que de peu d'attention.

L'abeille est un bourreau de travail, non seulement comme pollinisatrice, capable de visiter environ 7 000 fleurs par jour, mais aussi comme productrice de ce miel si convoité depuis des millénaires comme nourriture et médicament. Le miel offre en outre des opportunités de subsistance nécessitant peu de capitaux ou de propriétés foncières.

La FAO organise des formations sur l'apiculture dans de multiples projets de développement rural dans plusieurs pays, de l'Azerbaïdjan au Niger, et supervise la compilation d'une base de données sur les services de pollinisation dans le monde.

Aujourd'hui, les pollinisateurs apportent une contribution supplémentaire à la sécurité alimentaire, car non seulement ils favorisent la vie végétale mais servent de sentinelles pour les risques environnementaux émergents puisqu’ils avertissent sur l’état de santé des écosystèmes locaux. Les insectes envahissants, les pesticides, les changements d'utilisation des terres et les pratiques de monoculture qui réduisent les nutriments disponibles, constituent autant de menaces pour les colonies d'abeilles.

Les cueilleurs d'essaims

 

Image1

 

Connexion